Dans le vent

Le « pissenlit » est aussi appelé la « dent-de-lion ». Au printemps, il orne tous les endroit herbeux. A la ferme « Au fil du vent », ces terrains sont nombreux et égaillent notre regard.

Le pissenlit se compose, à sa base, de feuilles dentelées, d’où son surnom. Celles-ci sont très appréciées lorsqu’elles sont très jeunes. Nous les mangeons en salade. Les lapins, poules, chèvres et moutons de la ferme en raffolent !

Sa fleur est plate et d’un beau jaune. Elle est très appréciée des abeilles. Cette fleur se trouve au sommet d’une tige qui contient un liquide blanc, le latex. Ses racines épaisses s’enfoncent profondément dans le sol. Une fois décomposées, elles laissent place à un tunnel favorisant l’entrée de l’air et de l’eau dans le sol. Le passage des vers de terre sera ainsi simplifié.

Au bout de quelques jours, la fleur commence à sécher et forme une petite boule de plumets blancs, les graines. Celles-ci s’envoleront au moindre coup de vent. Le pissenlit est, de cette manière, un grand colonisateur.

C’est à coup sûr que l’on en retrouvera plusieurs milliers au printemps prochain !

4 commentaires

  1. Claire-Lise Besuchet a dit :

    Avez-vous déjà fait de la confiture de pissenlits ?

  2. Jessica Decrausaz a dit :

    Non mais ce sera à essayer ! Le pissenlit a de grandes vertus pour la santé.

  3. sylvie bonneau a dit :

    les feuilles de pissenlit plus grandes peuvent être cuites à l’étouffée, puis faire revenir dans de l’huile d’olive avec de l’ail et lamelles de tomates séchées, c’est vraiment délicieux

    1. Jessica Decrausaz a dit :

      Merci Sylvie pour l’idée ! Recette à tester ces prochains jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code