Semis de maïs

Le maïs a été semé, en partie, ces derniers jours… juste avant la pluie ! Nous cultivons du maïs fourragé qui est destiné à l’alimentation de notre bétail.

Avant de pouvoir semer les graines de maïs, il va falloir bien préparer le sol. Une bonne préparation du sol favorise une levée plus rapide du maïs, des plantes bien enracinées et une bonne infiltration de l’eau lors de fortes pluies.

Les différentes étapes de la préparation du sol:

  • Epandage du digesta: afin de nourrir et enrichir le sol, nous y déversons, grâce à l’épandeuse, un élément solide qui se nomme le digesta. Il provient du biogaz de Rances ;
  • Labourage: nous retournons la terre avec la charrue afin de l’aérer et de bien incorporer le digesta avec la terre de la parcelle ;
  • Hersage: nous aplatissons la terre avec la herse afin de la rendre fine et régulière.

Une fois que le sol est prêt, nous allons pouvoir semer les graines de maïs. Il existe différentes variétés de maïs fourragé, toutes destinées à nourrir le bétail. Les semences sont des grains de maïs.

Avec le semoir, il va falloir être d’une grande précision. La graine doit être semée à une profondeur régulière de 4 à 5 cm. On dit qu’on la met dans le « frais ». De plus, il ne faut pas semer trop vite afin que les graines soit bien réparties. Si nous semons pas assez en profondeur, les graines seront la proie des oiseaux et pourraient souffrir d’un temps trop sec les jours suivants le semis. Par contre, si nous semons trop en profondeur la levée des plants serait plus lente et moins régulière.

Le maïs est une culture qui aime le chaud et l’humidité. Si ces conditions sont bien remplies, tout ira très vite ! En effet, le maïs est une culture rapide… dans 4,5 à 5 mois, nous serons déjà au temps des récoltes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code